Sur mon petit nuage

.

Je suis aux anges sur mon petit nuage …

nube-2412

.

Comme vous le savez, je suis un créatrice qui débute …

.

Tout a commencé après une dispute de trop avec mon chef…

Cela faisait dix ans que j’exerçais en tant que vendeuse en téléphonie, dix ans de loyaux services… Je ne vous mentirais pas, il y avait des choses que j’aimais et d’autres moins… et mes collègues me manquent. J’avais changé de travail pour m’essayer en tant qu’assistante commerciale dans une petite agence immobilière … Autant dire que ce fut un échec total. Je n’était pas (vraiment pas) faite pour ce métier: Il n’y avait plus de contact direct avec la clientèle (et ça me manquait), le téléphone sonnait tout le temps (et j’étais au standard), beaucoup (trop) d’administratif, pas de formation, on me donnait toujours de ordres (ce que je vivais particulièrement mal), et je traînais une désagréable impression de ne pas avoir « la lumière allumée à tous les étages » … Après quelques crises de larmes et une grosse dispute avec mon chef, on fut au moins d’accord sur un point: ma place n’était pas là.

N’allez pas penser que ce fut chose facile. J’ai toujours travaillé depuis la fin de mes études (et même pendant). Si je pense à mon CV, j’appréciais ce que je faisais mais … il me manquait toujours quelque chose. Mon premier critère avait toujours été de pouvoir payer mon loyer et mes factures afin de ne pas me retrouver à vivre sous les ponts. Je me disais « exercer un métier qu’on aime, ça doit être destiné uniquement à quelques privilégiés »…

Mon entourage m’a soutenu, même si dans ma famille deux sons de cloche sonnaient: « Véronique, trouve toi un travail le plus vite possible, dans la fonction publique, tu seras tranquille, tu n’auras plus à passer par ça » et « Véronique, tu n’as jamais fait ce qui te plaisait vraiment, profites-en pour te poser la question de ce que tu veux faire comme métier ». J’y ai bien réfléchi et c’est la deuxième option que j’ai choisie. Au début, j’en ai parlé à personne, pour ne pas être « influencée »… J’hésitais entre « toiletteuse d’animaux » (car j’adore les animaux, j’imaginais même faire une ligne d’accessoire pour mascottes) et « créatrice de mode ». Puis, le côté création m’a fait rêver … Là où aucun doute se posait, c’était sur le fait que je voulais être à mon compte.

J’ai alors entamé les démarches dans les organismes que vous connaissez, commencé à communiquer sur les réseaux sociaux et essayé d’appréhender ce nouveau monde étranger qui est celui de la création.

Au début, j’avais une incessante culpabilité causée par le fait que je ne sortais pas de la maison pour aller travailler. J’avais la sensation permanente qu’il fallait toujours que me justifie. Je me disais qu’étant au chômage, j’étais une charge pour la société. Mon compagnon m’a toujours rassurée: « toi au moins t’as un projet, tu lances ton entreprise ». Et c’est vrai que, plus le temps passe, plus j’aurai besoin d’heures dans la journée. Car, il faut produire, communiquer, se renseigner, se former, sociabiliser, vendre, …

Je crois que je n’ai jamais eu aussi mauvaise mine que maintenant (fatigue, stress)…

.

Ni café ni thé sont suffisants... crédit: kirigueti.com
Ni café ni thé sont suffisants…
(crédit image: kirigueti.com)

.

… pourtant, je n’ai jamais été aussi fière de moi que… maintenant… 🙂

Je suis contente car ayant eu l’opportunité de participer à des petits événements (petits en taille, mais pas en valeur ni en qualité) et à un plus grand (je vous en parlerai bientôt). Ce dernier a permis à une créatrice débutante comme moi (oui, je peux enfin dire que je suis une … »créatrice ») à passer enfin à un moment phare:  Deux de mes créations vont défiler sur une passerelle !!!!

Ça sera un défilé organisé à Bruguières, une petite ville située à 10 minutes de Toulouse. C’est La Maison de Caro qui me donne cette chance. Et… je vais pouvoir exposer dans son magasin !!! (j’y pense et je suis encore toute émue). Je ne sais pas si vous comprenez, mais pour moi c’est le signe que mon projet prend forme, se dessine avec des lignes plus fermes, enfin, c’est juste super!

.

mosaique de vero, sacs à main, sac à main, sac, toulouse, créatrice toulousaine, fait main, sac à main original, sac à main en tissu, collier, bijoux, collier plastron, la maison de caro, bruguières

.

Je vous laisse la page avec mes créations: Mosaique De Vero Couture

.

.

.

Publicités